infos pratiques

Les 18 et 19 novembre 2017

Samedi à 18h
Dimanche à 15h

Durée :

1 h

Tarif A :

18€ / 14€ / 12€

Turak Théâtre
Chaussure(s) à son pied

Les 18 et 19 novembre 2017

Création 2017

LE SPECTACLE
Flirts pour masques et marionnettes

À l’heure où l’on se sert d’internet pour provoquer l’union des coeurs et où l’on tente de séduire le temps d’un speed dating, que peuvent encore nous apprendre les contes traditionnels sur l’amour ? Emili Hufnagel a puisé dans les versions les moins édulcorées du Petit Chaperon rouge, de Cendrillon et des Souliers rouges, pour écrire la quête d’une femme plus baroudeuse que midinette. Au cours de sa quête, notre héroïne fait la rencontre d’hommes à tête de loup, bien décidée à trouver sa perle rare, sans renoncer à se sentir bien dans ses baskets. Entre un duel et un pas de deux, le masculin et le féminin se confrontent sur une pente glissante. Une comédie intimiste qui se promène parmi les fragments de contes de fée, histoire de voir où nous en sommes avec nos clichés. Une fable sensible et cocasse qui érafle les stéréotypes de genre, sans parole mais pas sans optimisme.

la compagnie

Turak Théâtre

Michel Laubu pratique l’archéologie du fond des poches. Il collectionne les fils de fer écrasés, les os de seiches, les plumes de goélands et même les chaises bancales. À partir de ces copeaux de mémoire, il assemble et sculpte, toujours à l’écoute de la matière, des êtres grotesques ou attendrissants qui forment un seul peuple, les habitants de la Turakie. En trente ans, le Turak Théâtre aujourd’hui co-dirigé par Michel Laubu et Emili Hufnagel, est devenu un représentant incontournable du théâtre de formes animées. Au fil des spectacles, il offre à notre imaginaire de drôles d’endroits où se sentir chez soi. Après un cycle théâtral sur le thème de l’île, avec notamment Intimae et Les Fenêtres éclairées, et après le spectacle musical Sur les traces du Itfo, la compagnie s’est laissée inspirer par de vieux vinyles d’opéra. Ainsi a vu le jour, en 2015, une version fantasque de l’oeuvre de Bizet : Une Carmen en Turakie. Pour regarder autrement la passion amoureuse, Michel Laubu et ses acolytes ont ensuite étudié le comportement des animaux pendant la saison des amours. La danse de la grue ou la parade nuptiale de l’hippocampe ont ainsi nourri un diptyque sur l’amour en Turakie.

distribution

Conception et interprétation : Emili Hufnagel
Scénographie et mise en scène : Michel Laubu
Régie plateau et complicité : Timothy Marozzi
Compositions, arrangements (d'après Strozzi, Machaut, Bizet, traditionnels), clarinettes, guitares : Laurent Vichard
Voix : Jeanne Crousaud
Violoncelle : Noémie Boutin
Lumière et régie son : Ludovic Micoud-Terraud
Dramaturgie : Olivia Burton
Direction d’acteur : Éléonore Briganti
Construction marionnettes : Michel Laubu et Géraldine Bonneton

production

Coproduction : L’Avant-Scène - Cognac (16) ; Théâtre Renoir - Cran Gevrier (74) ; Bonlieu – SN d’Annecy (74)
Aides : le Turak est en convention avec le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et est subventionné par la Ville de Lyon. Il reçoit régulièrement le soutien de l’Institut Français pour ses projets à l’étranger
Résidences : Théâtre Renoir - Cran Gevrier (74) ; Bonlieu - SN d’Annecy ; Les Subsistances - Lyon (69) ; L’Avant-Scène - Cognac (16) ; Espace Malraux – SN de Chambéry (73) ; Collège de Goncelin (38).

Exposition

Petite cuisine amoureuse et bricolée en Turakie

Sans tirer la nappe à soi, la Turakie aimerait pour cette exposition mettre les petits plats dans les grands, afin de présenter, sans y aller avec le dos de la cuillère, son musée des petites cuisines amoureuses bricolées. Car, ce n’est pas parce qu’un pays n’existe pas qu’on ne doit pas s’y intéresser. Sinon, à quoi cela servirait-il de ne pas exister ?

Du 9 au 26 novembre - Entrée libre

infos pratiques

Les 18 et 19 novembre 2017

Samedi à 18h
Dimanche à 15h

Durée :

1 h

Tarif A :

18€ / 14€ / 12€