Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: body dans include() (ligne 12 dans /homepages/12/d311848725/htdocs/mouffetard/sites/all/themes/mouffetard/templates/node--tarifs.tpl.php).
  • Notice : Undefined index: body dans include() (ligne 12 dans /homepages/12/d311848725/htdocs/mouffetard/sites/all/themes/mouffetard/templates/node--tarifs.tpl.php).
infos pratiques

Du 9 au 26 novembre 2017

Du mardi au samedi de 14 h 30 à 19 h 00
1 h avant et 1 h après les représentations

Entrée libre
Turak Théâtre
Petite cuisine amoureuse et bricolée en Turakie

Du 9 au 26 novembre 2017

L'exposition

Sans tirer la nappe à soi, la Turakie aimerait pour cette exposition mettre les petits plats dans les grands, afin de présenter, sans y aller avec le dos de la cuillère, son musée des petites cuisines amoureuses bricolées. Car, ce n’est pas parce qu’un pays n’existe pas qu’on ne doit pas s’y intéresser. Sinon, à quoi cela servirait-il de ne pas exister ?

la compagnie

Turak Théâtre

Michel Laubu pratique l’archéologie du fond des poches. Il collectionne les fils de fer écrasés, les os de seiches, les plumes de goélands et même les chaises bancales. À partir de ces copeaux de mémoire, il assemble et sculpte, toujours à l’écoute de la matière, des êtres grotesques ou attendrissants qui forment un seul peuple, les habitants de la Turakie. En trente ans, le Turak Théâtre aujourd’hui co-dirigé par Michel Laubu et Emili Hufnagel, est devenu un représentant incontournable du théâtre de formes animées. Au fil des spectacles, il offre à notre imaginaire de drôles d’endroits où se sentir chez soi. Après un cycle théâtral sur le thème de l’île, avec notamment Intimae et Les Fenêtres éclairées, et après le spectacle musical Sur les traces du Itfo, la compagnie s’est laissée inspirer par de vieux vinyles d’opéra. Ainsi a vu le jour, en 2015, une version fantasque de l’oeuvre de Bizet : Une Carmen en Turakie. Pour regarder autrement la passion amoureuse, Michel Laubu et ses acolytes ont ensuite étudié le comportement des animaux pendant la saison des amours. La danse de la grue ou la parade nuptiale de l’hippocampe ont ainsi nourri un diptyque sur l’amour en Turakie.